Default profile photo

13 Novembre 2019 | 15, Heshvan 5780 | Mise à jour le 12/11/2019 à 15h40

Rubrique Sport

Football : Un match pour la paix aux allures de samba à Haïfa

Ronaldhinho lors de son arrivée en Israël. (DR)

Une sélection composée d’anciennes légendes brésiliennes (Ronaldinho, Rivaldo, Roberto Carlos…) devait donner la réplique à une sélection israélienne le 29 octobre au stade Sammy Ofer. Coup de projecteur sur les coulisses de cette rencontre forcément pas comme les autres.

Ce match pour la paix était autant attendu par ses protagonistes que par le public israélien, impatient à l’idée de vibrer depuis les tribunes du stade Sammy Ofer de Haïfa à chaque dribble et coup de génie de Ronaldinho, Rivaldo, Bebeto, Kaka ou de Roberto Carlos. Pour la bonne cause, ces anciennes stars de la Selecao ont fait le voyage en Israël pour y affronter une sélection israélienne composée de juifs, de chrétiens et d’Arabes. « Je viens à Haïfa, où je vous rencontrerai avec tous mes amis de l'équipe. Ce sera un événement extraordinaire. Nous n'avons pas beaucoup d'occasion de nous rencontrer et de jouer ensemble. C'est très excitant pour nous tous », avait déclaré il y a quelques semaines l’ancien cadre du Real Madrid, Roberto Carlos.  Son compatriote, Ronaldinho, arrivé en Israël lundi 28 octobre sous l’oeil de nombreuses caméras, s’est dit « heureux de venir participer à cette rencontre ». « J’espère que la fête sera au rendez-vous sur le terrain. Je ne connais pas vraiment les joueurs israéliens mais je suis persuadé que ce match sera amusant pour tout le monde », a poursuivi l’ex-magicien du PSG, aujourd’hui âgé de 39 ans. 


Entre sérieux et décontraction

Shlomo Sharf est aux manettes de l’équipe israélienne réunissant d’anciennes gloires comme Tal Banin, Itzhik Zohar, Alon Harazi, Ronen Harazi, Walid Badir, Salim Toema, Arik Benado, Yaniv Katan ou encore Reouven Atar. L’ex-technicien de 76 ans, qui avait marqué les esprits sur le banc bleu et blanc un soir d’automne 1993 au Parc des Princes lors du retentissant succès de son pays contre la France (3-2), n’a pas boudé son plaisir au moment de diriger une séance d’entraînement au parfum particulier, un après-midi ensoleillé d’octobre dans le stade champêtre de Kfar Saba. Entre sérieux et décontraction.

Du côté des organisateurs, on se félicite de cet événement sportivo-médiatique. « Faire venir des personnalités ayant eu tant d’influence dans le passé et qui continuent à en avoir aujourd’hui prouve qu’Israël fait partie de la carte du monde », jubile  Mauro Rozenszajn, né au Brésil et directeur de l’entreprise israélienne organisatrice de l’événement, MTR7. 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory