Default profile photo

12 Décembre 2019 | 14, Kislev 5780 | Mise à jour le 11/12/2019 à 17h51

Rubrique Israël

Tsahal élimine un chef du Jihad islamique à Gaza. Les tirs de roquettes sur Israël ont commencé. Le pays est en état d'alerte

Point d'impact du missile de Tsahal qui a éliminé le responsable du Jihad islamique à Gaza, 12 novembre 2019 (porte-parolat de Tsahal)

Baha Abou Al Ata était responsable des tirs de roquettes contre Israël. Le Jihad islamique promet de "faire trembler l'entité sioniste". La population est en alerte du sud jusqu'à Tel Aviv.

Un peu avant 5 heures, ce matin, un chasseur bombardier de Tsahal a tiré un missile qui est entré par la fenêtre du salon du terroriste à Gaza, le tuant avec sa femme. Depuis des mois, Israël le nommait expressément comme le responsable des attaques contre l'ouest du Néguev. Il préparait une nouvelle attaque qui comportait aussi une incursion terrestre.

L'opération a été autorisée par Benyamin Netanyahou, toujours ministre de la Défense jusqu'à ce matin, où il doit passer le relais à Naftali Bennett.

Les tirs de roquettes ont commencé presque aussitôt à viser le sud d'Israël. En début de matinée, les alertes concernaient même la banlieue sud de Tel Aviv.

Tsahal a donné ordre à la population du sud et du centre du pays de rester à proximité des abris. Les cours ont été annulés dans plusieurs villes, notamment à Ashdod et Beer Sheva, mais aussi pour toute la région de Tel Aviv, où les lieux de travail non indispensables doivent restés fermés.

Les responsables de la défense israélienne s'attendent à plusieurs jours de tension avant que la situation revienne à la normale. Tsahal a adressé un message au Hamas : la politique d'éliminations ciblées n'a pas repris. La frappe contre le chef du Jihad était une opération isolée.

Parallèlement, à Damas, la télévision syrienne fait état d'un raid aérien sur un immeuble. Il pourrait s'agir d'une frappe contre un autre responsable du Jihad islamique.

Le cabinet de sécurité israélien doit se réunir dans la matinée.

Powered by Edreams Factory