Default profile photo

09 Juillet 2020 | 17, Tammuz 5780 | Mise à jour le 09/07/2020 à 08h22

Chabbat Pin'has : 21h35 - 22h56

Rubrique Communauté

C’est reparti pour le Bac Bleu Blanc

Les élèves d’ORT-France le jour de leur arrivée (DR)

Ce sont quelque 1 200 futurs bacheliers qui, dimanche dernier, se sont envolés vers Israël avec leurs écoles juives respectives pour participer au fameux voyage Bac Bleu Blanc. Un voyage devenu un véritable rituel.

Créé en 2003 à l’initiative de l’Agence juive, ce projet, unique au monde, permet aux lycéens français de vivre, pendant une semaine, une ultime expérience identitaire avant qu’ils quittent les structures éducatives juives. 

« Ce voyage est ‘le’ voyage de la promotion qui termine sa scolarité à l’école juive », résume Daniel Benhaim, le directeur du Bac Bleu Blanc.   « Ce n’est pas un voyage d’études à proprement parler mais un voyage démocratique, populaire et dont la vocation est à la fois le renforcement identitaire et l’ouverture d’une réflexion sur un projet de vie future en Israël, que ce soit à travers les programmes Massa ou après des études supérieures ».   

Vingt-cinq écoles juives de Paris, Lyon, Marseille et ailleurs organisent cette année encore ce voyage. Aussi bien des écoles affiliées au courant Loubavitch que des écoles juives plus généralistes. Chaque école est partenaire de l’Agence juive pour la préparation du programme du voyage. « Cela signifie qu’il existe vingt-cinq programmes différents les uns des autres et différents de ceux organisés les années précédentes », explique Daniel Benhaim. Les universités visitées au cours de ce séjour sont donc choisies en fonction des demandes des écoles. Parmi les campus plébiscités cette année figurent ceux d’Ariel et de Beer-Sheva, deux universités qui connaissent en Israël un essor spectaculaire ces dernières années. 

Autre moment fort de ce voyage : la soirée de gala qui permet à tous les participants de se retrouver. Ce sera cette année à Jérusalem, ce samedi 21 décembre, au Palais des Congrès que nos lycéens français pourront, tous ensemble, fêter – un peu avant l’heure – la fin de leur scolarité.

Powered by Edreams Factory