Default profile photo

10 Avril 2020 | 16, Nisan 5780 | Mise à jour le 08/04/2020 à 16h38

Rubrique France/Politique

Colère et tristesse après la profanation de Westhoffen

« Ce qui s'est passé est un coup de poignard, j'ai honte et j'ai vraiment envie de pleurer », a affirmé Jean-Louis Debré, ancien président de l’Assemblée nationale et fils du Premier ministre de de Gaulle, dont l’arrière-grand-père rabbin, Simon, est originaire du village.

« ll n'y a pas de nom pour qualifier ce qu'ont fait ces personnes, ajoute J-L Debré. C'est une insulte à la mémoire, une insulte à ces femmes et à ces hommes qui ont honoré la France et sont enterrés à Westhoffen. » 

De nombreuses personnalités juives françaises sont liés à ce village, ainsi le père de l’homme politique Léon Blum est-il né à Westhoffen et plusieurs tombes d’ancêtres du père du Front Populaire ont été profanées. Le grand rabbin de Paris Michel Guggenheim, descendant d’une longue lignée de rabbins alsaciens, compte aussi des ancêtres enterrés dans le cimetière, la tombe de sa grand-mère figure parmi les 106 tombes sur lesquelles des croix gammées ont été tracées. Le comité interreligieux régional a déclaré : « Nous disons solennellement aux juifs d'Alsace, vous n'êtes pas seuls ! Lorsque des mains anonymes et lâches profanent l'une de vos tombes, ce sont nos tombes qu'elles profanent. Lorsque les mains troublent le sommeil de vos morts, c'est le sommeil de nos morts qu'elles bouleversent.Roger Cahn, le « dernier juif de Westhoffen » qui n’avait jamais quitté le village de son enfance et qui veillait avec attention sur la synagogue et le cimetière juif qu’il aimait faire découvrir, est décédé en septembre 2018. Il aura donc échappé à ça ; triste consolation.

Powered by Edreams Factory