Default profile photo

27 Janvier 2020 | 1er, Shevat 5780 | Mise à jour le 27/01/2020 à 16h58

Rubrique Israël

Premiers préparatifs pour les nouvelles élections

(Flash90.)

Les résultats du scrutin du 2 mars 2020 ne devraient guère différer de ceux des deux précédentes élections et ne permettront sans doute pas à Israël de sortir de la crise politique.

Les deux grands partis, le Likoud et Bleu Blanc, ont enfin réussi à se mettre d'accord sur un sujet.  Avec les autres formations de la Knesset, ils ont arrêté la date des prochaines élections qui doivent se tenir le 2 mars 2020.

MM. Netanyahou et Gantz ayant échoué dans leurs efforts pour former un gouvernement et la Knesset n'ayant pas réussi à proposer un candidat alternatif jouissant du soutien de 61 députés, le parlement israélien a été dissout automatiquement, trois semaines après la fin du mandat de Benny Gantz.  

La fixation de la date des élections a été un peu compliquée mais les partis sont parvenus à un accord. L'organisation de ce scrutin exigeait l'adoption par le parlement de différentes dispositions législatives et financières, votées le 11 décembre, peu avant la dissolution de la Knesset. 

D'ultimes efforts ont été déployés au cours des derniers jours pour tenter de former un gouvernement. Le parti Bleu Blanc a proposé au Likoud de reprendre les négociations si M. Netanyahou renonçait à faire jouer son immunité parlementaire. Mais cette offre a été rejetée car elle ne comprenait aucune concession de la part de la formation de M. Gantz 

A droite, les différents partenaires du Likoud ont tenté, sans succès, de convaincre Avigdor Lieberman, qui dirige Israël Beteinou, de rejoindre une coalition de droite. Mais là aussi sans succès.  

Les partis ont donc commencé, avant même la dissolution de la Knesset, à se préparer pour le prochain scrutin. A Kahol Lavan, Yaïr Lapid a annoncé qu'il avait renoncé à l'accord de rotation conclu, voilà quelques mois avec Benny Gantz. Si leur formation remporte les élections, M. Gantz sera donc le seul à occuper le poste de Premier ministre. Ce geste a très certainement renforcé la crédibilité du parti.

Au cours d'une réunion de son comité central qui s'est tenue dans la soirée du 7 décembre, le Likoud a voté l'annulation des élections primaires destinées à établir une nouvelle liste de candidats du parti. Une élection primaire se déroulera, en revanche, pour désigner le leader du Likoud. Pour l'instant seul Gideon Saar a annoncé qu'il se présenterait contre Binyamin Netanyahou.

Si l'on en croit les sondages, les résultats de ce nouveau scrutin devraient être très proches de ceux des deux précédentes élections. Autant dire que rien ne sera probablement résolu le 3 mars au matin. On prend les mêmes et on recommence…

Powered by Edreams Factory