Default profile photo

03 Avril 2020 | 9, Nisan 5780 | Mise à jour le 02/04/2020 à 20h28

Rubrique Israël

Un espoir qui vient d'Israël

Professeur Malka Cohen-Armon, à gauche, de l’université de Tel Aviv, et le docteur Talia Golan du centre médical Sheba (Université de Tel-Aviv)

Le professeur Malka Cohen-Armon et son équipe de la faculté de médecine de l'Université de Tel Aviv apportent un espoir de guérison du cancer du pancréas, bien que la route soit encore longue.

Ils ont découvert qu'une petite molécule, la PJ34, initialement développée pour traiter les AVC, peut auto-détruire des cellules pancréatiques cancéreuses.  

Cette molécule a été injectée à des souris pendant 14 jours consécutifs. Et un mois après le nombre de cellules cancéreuses avait diminué de 80 à 90%. Sans effet indésirable. Sans affecter les cellules saines. Bien que la PJ34 est susceptible d'être efficace sur d'autres types de cancer, trouver un remède pour guérir celui du pancréas est urgent. C’est le 12e cancer le plus répandu dans le monde et la quatrième cause de décès par cancer car il est souvent résistant aux traitements existants.  De plus son dépistage est difficile car il n'y a en général aucun symptôme. En conséquence, environ 80% des patients sont diagnostiqués au stade métastatique et seuls 3% survivent plus de cinq ans. D'où l'énorme espoir que représente cette étude.

Powered by Edreams Factory