Default profile photo

09 Juillet 2020 | 17, Tammuz 5780 | Mise à jour le 09/07/2020 à 08h22

Chabbat Pin'has : 21h35 - 22h56

Rubrique Israël

Le palmarès du Mossad

Les opérations revendiquées ou supposées des services de renseignement israéliens ont contribué à forger sa légende.

Les services israéliens se sont illustrés au fil des années dans des actions audacieuses, dont on est très loin d'avoir le compte exact, car la plupart d'entre elles n'arrivent jamais jusqu'au public. Cela aurait dû être le cas de l'infiltration d'Eli Cohen au plus haut niveau du gouvernement syrien entre 1962 et 1965. Avant sa capture, puis sa pendaison, l'agent israélien avait réussi à fournir des informations qui se sont révélées capitales pour la victoire d'Israël lors de la guerre des Six Jours.

Après le massacre des onze athlètes israéliens aux J.O. de Munich de 1972, c'est encore le Mossad qui a été chargé de retrouver et d'exécuter les terroristes de l'organisation "Septembre Noir ", responsables de l'attaque. Une opération de plusieurs années et qui ne s'est pas déroulée sans casse, dont la mort d'un homme pris par erreur pour le chef de l'organisation, finalement éliminé six ans plus tard.

A partir de la fin des années 90, l'action du Mossad s'est étendue à la lutte antiterroriste contre Al Qaeda et le Hezbollah. Peu de temps avant les attentats du 11 septembre, les services israéliens avaient alerté leurs collègues américains sur une opération majeure imminente, dont ils n'avaient malheureusement pas tous les éléments.

Parallèlement à l'antiterrorisme, devenu un combat mondial, le Mossad s'est aussi concentré sur la menace iranienne à partir du début des années 2000. C'est la période où les services israéliens étaient commandés par Meir Dagan. Les éliminations ciblées en Iran même de plusieurs responsables du programme nucléaire militaire iranien avaient alors permis de ralentir l'avancement du projet, tout comme le virus "Stuxnet" implanté dans les ordinateurs des installations nucléaires iraniennes. Après la signature de l'accord international de 2015, Israël avait suspendu ses actions, sans pour autant relâcher sa vigilance. C'est ce qui lui avait permis en 2018 de saisir, en plein cœur de Téhéran, plus de cent mille fichiers d'archives révélant que l'Iran n'avait pas renoncé à ses ambitions nucléaires.

En 2018, c'est avec l'aide du Mossad que la France, l'Allemagne et la Belgique ont réussi à enrayer un attentat organisé par l'Iran et qui devait viser des opposants au régime de Téhéran en France. La dernière coopération de ce type a eu lieu ce mois-ci, et a permis de déjouer une importante attaque terroriste djihadiste au Danemark. L'assistance du Mossad a contribué à enrayer plus de 50 attentats dans le monde au cours des deux dernières années.

Powered by Edreams Factory