Default profile photo

06 Juin 2020 | 14, Sivan 5780 | Mise à jour le 04/06/2020 à 16h26

Chabbat Béhaalotékha : 21h36 - 23h01

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Angleterre : Soulagement dans la communauté juive britannique

Boris Johnson (DR)

Inquiets de la montée de l'extrême gauche et de l'antisémitisme au sein du Parti travailliste, les Juifs se réjouissent, pour la plupart, de la défaite de Jeremy Corbyn aux législatives.

Boris Johnson, leader du Parti conservateur et Premier ministre britannique depuis cinq mois, a remporté haut la main l'élection législative du 12 novembre, obtenant la majorité absolue à la Chambre des Communes. Mais pour la communauté juive, c'est surtout la défaite du Parti travailliste, dominé depuis plusieurs années par des courants gauchistes extrémistes et des éléments antisémites, qui constitue le résultat le plus significatif de ce scrutin. 

Le Parti conservateur a obtenu 365 sièges à la Chambre des Communes contre 203 à la formation de Jeremy Corbyn. Une victoire de cette envergure peut être attribuée à de nombreux facteurs. Et dans la mesure où le scrutin s’est focalisé sur la promesse de Johnson de mettre en oeuvre le Brexit, le résultat souligne un profond soutien à ce projet. Mais il signale également un rejet personnel de Corbyn. 

Les Juifs britanniques ont accueilli la cinglante défaite des travaillistes avec un réel soulagement. Ils craignaient en effet l'accession au pouvoir de Corbyn, un dirigeant, hostile depuis toujours à Israël et qui a permis à l’antisémitisme de prospérer au Labour.


Mettre en oeuvre le Brexit


Selon un sondage publié en avril 2019, 87% des Juifs britanniques jugent le chef du parti travailliste antisémite. Quelque 90% affirmaient qu'ils ne voteraient pas pour lui, en cas d'élection. Beaucoup déclaraient même qu'ils envisageraient de quitter le pays s'il devenait Premier ministre 

En effet, le Parti travailliste britannique a connu au cours des dernières années un processus de radicalisation. Il s'est accompagné d'une vive progression de l'antisémitisme dans ses rangs, que Corbyn n'a pas vraiment tenté de juguler. La situation était si inquiétante pour la communauté que, fait sans précédent, le grand rabbin Ephraim Mirvis a récemment publié, une tribune appelant les Britanniques à ne pas voter pour le Labour.

Powered by Edreams Factory