Default profile photo

18 Janvier 2020 | 21, Tevet 5780 | Mise à jour le 15/01/2020 à 17h37

Rubrique Régions

Marseille : Hanouka au cirque Médrano

Les responsables des Beth Habad Loubavitch en compagnie de Martine Vassal présidente de la Métropole, de Daniel Sperling adjoint au maire et de Julien Ravier maire des 11e et 12e arrondissements. (G.G.)

Depuis plusieurs années, les Beth Habad Loubavitch de la ville s’unissent pendant la fête de Hanouka pour illuminer les places publiques ou, comme cette année, la première bougie sous les lumières du cirque Médrano.

L’expérience de Hanouka sur la piste du cirque Médrano avait déjà séduit en 2017 un grand nombre de juifs marseillais. Ainsi sans gros moyens et sans l'aide des pouvoirs publics, la détermination des Beth Habad Loubavitch et plus particulièrement du jeune rabbin Habad Joseph Elgrissi a permis de relever une nouvelle fois ce défi. En quelques heures pas moins de 2 300 personnes, femmes, hommes, enfants religieux et non religieux ont pris place sur les gradins du cirque Médrano. Avant le spectacle, le rabbin Joseph Elgrissi a remercié les responsables des Beth Habad, les élus et le public. Puis a ajouté quelques messages à retenir de la fête de Hanouka, à l’exemple de celui-ci : « La mitsva doit être mise en pratique uniquement en public car la fête nous apprend qu’il ne suffit pas d’être juif pour soi-même, mais au contraire, éclairer et rayonner autour de soi. » Dans une ambiance survoltée, le rav Labkowsky, émissaire du rabbi, a allumé le chamach et la présidente de la Métropole Martine Vassal, la première bougie.


« La mitsva doit être mise en pratique uniquement en public »

Rires et émotions fortes ont ensuite égayé la soirée. Les clowns, les lions, les éléphants d’Asie, les équilibristes, et la parade des animaux ont enthousiasmé le public. Les yeux écarquillés des enfants et des adultes pendant le spectacle montraient comment la magie du cirque a opéré un vrai dépaysement. L’ensemble du personnel du cirque Médrano se souviendra de la petite flamme de Hanouka et des musiques juives que certains membres du cirque semblaient ravis d’entendre. Toujours plus haut comme la flamme des bougies de Hanouka, les Beth Habad Loubavitch de Marseille prennent de la hauteur et peuvent s’enorgueillir d’avoir réussi ce nouvel allumage atypique sur les pistes du cirque Médrano.

Powered by Edreams Factory