Default profile photo

25 Janvier 2020 | 28, Tevet 5780 | Mise à jour le 23/01/2020 à 21h29

Rubrique Sport

Football : Solomon, la maturité précoce

(DR)

Le jeune milieu international israélien s’est de nouveau illustré en Ligue des champions avec son club ukrainien du Shakhtar Donetsk. Et pas sur n’importe quelle pelouse…

Mardi 26 novembre dernier à l'Etihad Stadium de Manchester City. Face au Shakhtar Donetsk qu'ils reçoivent pour le compte de la 5ème journée de C1, les locaux ouvrent logiquement le score en début de seconde mi-temps. Mais le scénario d'une victoire annoncée des Citizens n'aura finalement pas lieu. Entré à la 65eme minute, Manor Salomon, de retour de blessure, égalise quatre minutes plus tard, à la conclusion d'un contre rondement mené. Le score ne bougera plus (1-1). A San Siro, début octobre, contre l'Atalanta (1-2), la jeune pépite israélienne avait déjà offert à son équipe le but de la victoire dans le temps additionnel. Dans l'antre de City,le joueur permet à son Donetsk de glaner un point précieux et d'entretenir des chances de qualification pour les huitièmes de finale de Ligue des champions (match décisif le 11 décembre lors de la réception de l'Atalanta). Le héros de cette soirée s'était confié juste après la rencontre : « C'est fou parce que je n'étais pas censé vraiment jouer et prendre l'avion avec le groupe. Dès que je suis entré, je n'ai ressenti aucune douleur. Il n'y avait que de l'adrénaline ».

Agé de 20 ans, Solomon a été transféré l'hiver dernier au Shakhtar en provenance du Maccabi Petah Tikva, son club formateur. Montant de la transaction : 6 millions d'euros. « Dans quelques années, j'ambitionne de rejoindre un club du calibre de City. Mais pour le moment l'important est d'emmagasiner de l'expérience et de continuer à être décisif en Coupe d'Europe », affirme celui qui avait été un temps sérieusement approché par Manchester. Si son club parvient à terminer à la deuxième place de son groupe en C1, le milieu offensif international israélien rêve d'affronter une équipe en particulier, en huitièmes de finale de l'épreuve. « Depuis tout petit, je suis Barcelone et jouer contre Leo Messi serait énorme ». Son but égalisateur à City n'a évidemment pas échappé au sélectionneur israélien Andy Herzog, désormais entièrement focalisé sur le match de barrages pour l'Euro 2020 en Ecosse le 26 mars prochain. « Manor a du talent. Il doit encore beaucoup travailler. J'espère qu'il marquera son premier but en sélection à Glasgow dans quatre mois… », a déclaré le technicien autrichien.

Powered by Edreams Factory