Default profile photo

21 Février 2020 | 26, Shevat 5780 | Mise à jour le 19/02/2020 à 18h14

Rubrique Israël

Rapprochement israélo-saoudien

(DR)

Signe du rapprochement intervenu entre l'Etat hébreu et certains pays du Golfe, le ministre Arieh Déri a récemment autorisé les Israéliens à se rendre en Arabie saoudite.

C'est une première dans l'histoire de l'Etat hébreu : le ministre de l'Intérieur israélien Arieh Déri (Shass) a signé le 26 janvier un décret autorisant officiellement les Israéliens à se rendre en Arabie saoudite. 

Cette décision, prise en accord avec les forces de sécurité et les services diplomatiques, va permettre de délivrer des permis de sortie vers l’Arabie saoudite pour des voyages d'affaires et des pèlerinages musulmans (hadj et omra). Les Israéliens souhaitant se rendre dans le royaume saoudien "pour participer à des réunions d’affaires ou chercher des investissements" seront autorisés à le faire pendant une période pouvant aller jusqu’à 90 jours. 

Comme la plupart des Etats arabes et musulmans, l'Arabie saoudite n'a pas de liens officiels avec l'Etat hébreu et n'entretient pas de relations diplomatiques avec lui. Mais, au cours des dernières années, les deux pays se sont rapprochés, face notamment à leur ennemi commun dans la région : l’Iran.

 Les Saoudiens ont précisé pour leur part que les détenteurs de passeports israéliens ne seraient pas autorisés à entrer sur leur territoire. "Les Israéliens ne peuvent pas visiter notre pays et rien n'a changé", ont-ils déclaré. 

 La situation de fait existant sur le terrain n'a donc guère changé : seuls les détenteurs de passeports étrangers pourront se rendre en Arabie saoudite. 

Powered by Edreams Factory