Default profile photo

21 Février 2020 | 26, Shevat 5780 | Mise à jour le 19/02/2020 à 18h14

Rubrique Monde juif

Cambodge : Bat-mitsva royale

Elior Koroghli descendante du roi morivong (Kang Predi/Teh Ranie)

Une descendante de la famille royale cambodgienne est venue célébrer une partie de sa bat-mitsva à Phnom Penh.

C’est une histoire qui commence il y a cinquante ans lorsque, Suzie, la fille de l’ambassadeur du Cambodge à Washington, lui-même descendant du Roi Monivong qui dirigea son pays jusqu’à sa mort survenue en 1941, rencontra Ray, un juif iranien venu étudier aux Etats-Unis. Quelques jours avant Rosh Hashanah, celui-ci la prévint que pour des raisons religieuses, il ne serait pas joignable pendant quelques jours.

   Intriguée, la jeune fille lui demanda la permission de l’accompagner. Puis, revint chaque shabbat… avant de finalement se convertir. Aujourd’hui, le couple, marié entretemps, fat partie de la communauté ‘habad de la ville d’Henderson. Où il est connu pour son hospitalité comme peuvent en témoigner les 120 personnes qui fréquentent leur soucah ou les 500 participants à leur « mishté » annuel de Pourim. 

   Parmi leurs petits-enfants, se trouve Elior qui habite à Las Vegas. Celle ci y a célébré sa bat-mitsva, voici un an, à l’âge requis. Mais, sa famille a décidé de faire une autre fête, à Phnom Penh celle là, parce que Suzie (Sarah Bracha) souhaitait que sa fille connaissent ses racines (qu’elle avait elle même mieux comprises lorsqu’elle avait représenté sa mère aux funérailles du Roi Norodom Sihanouk). Mission accomplie puisque la famille royale du Cambodge a assisté, récemment, à cette seconde célébration. Qui, bien entendu, est une première pour la royauté cambodgienne!

   Une autre première toujours sur le continent asiatique: la circoncision d’un bébé juif a eu lieu, dimanche dernier, à Abu Dhabi, la capitale des Emirats Arabes Unis. Celle-ci a été pratiquée par le rav Yehuda Teichtal, venu d’Allemagne pour la circonstance et dont la présence s’explique par le fait que les parents du nouveau-né ont vécu à Berlin pendant quelques années. Rappelons, au passage, que, dans cette même capitale, les autorités sont en train de construire un complexe interconfessionnel qui abritera une synagogue, une église et une mosquée, complexe dont l’ouverture est prévue en 2022.

Powered by Edreams Factory