Default profile photo

01 Novembre 2020 | 14, Heshvan 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique Régions

Sarah Halimi : La province aussi mobilisée

L’appel marseillais a réuni 2500 personnes (DR)

A Marseille ainsi qu’à Montpellier et même en Corse, les marches de protestation étaient organisées à l’appel des sections locales du Crif rejointes par celles du FSJU et différentes organisations communautaires. 2.500 personnes ont répondu présentes à l’appel marseillais. Une mobilisation importante pour une communauté juive de province.

Réuni devant la préfecture et remontant la rue qui mène jusqu’au tribunal, l’important cortège a demandé, ici comme à Paris, « Justice pour Sarah ». « Fumer nuit gravement à la santé des Juifs », « Pas de droit sans justice » ou encore « Juifs assassinés République en danger » - slogans hélas désormais bien connus - étaient écrits sur la plupart des panneaux. 

Renaud Muselier, président de la région PACA et Martine Vassal, présidente du Conseil général et candidate à la mairie de Marseille marchaient en tête, aux côtés d’autres élus locaux et de Bruno Benjamin.  « Nous avons fait confiance à la Justice et la cour d’appel a rendu un arrêt injuste. On ne lâchera rien. Il est important que le combat continue » a rappelé, devant la foule, le président du Crif Marseille-Provence. 

À Montpellier, la marche silencieuse en direction de la préfecture organisée par le Crif Languedoc-Roussillon et par la Licra a rassemblé quelque deux cents personnes. En Corse, à Bastia et à Ajaccio, la mobilisation était symbolique et n’a rassemblé que quelques dizaines de personnes, mais elle a eu le mérite d’être organisée.

Powered by Edreams Factory