Default profile photo

07 Juin 2020 | 15, Sivan 5780 | Mise à jour le 04/06/2020 à 16h26

Chabbat Béhaalotékha : 21h36 - 23h01

Rubrique Régions

Nice : Nicolas Sarkozy invité d'honneur du CRIF

(DR)

Invité d'honneur du dîner du CRIF, présidé par Jérôme Culioli, Nicolas Sarkozy a dédicacé son livre « Passions » (Editions de l’Observatoire), avant de prononcer un discours.

Selon l’ancien chef d’Etat, « le judéo-christianisme est ce qui nous unit et qui fonde notre civilisation. Sans judaïsme, il n'y a pas de christianisme. (...) Il n'existe pas de meilleure représentation du judéo-christianisme que la France. Sans les juifs, la France n'est pas vraiment la France. (…) Quel est l'avenir d'un pays qui ne connaît pas son passé ? Nous devons défendre notre identité et notre histoire avec ardeur et avec fierté. La défendre contre ceux qui veulent la remplacer par une autre culture, une autre religion dont les valeurs ont été dévoyées", a martelé Nicolas Sarkozy, qui,  après cette condamnation de l’islam radical, a insisté : "Nous sommes judéo-chrétiens laïcs et républicains". 


« Sans les juifs, la France n’est pas vraiment la France »

Il a stigmatisé l'antisémitisme: "A chaque fois qu'un cimetière juif est vandalisé, on vandalise le peuple français. (…) La meilleure défense de la culture judéo-chrétienne est la transmission. Ce devoir incombe aux citoyens et à leurs familles. Si cette culture disparaissait, notre pays demeurerait sans identité, sans racines et sans culture". Nicolas Sarkozy a reconnu: qu' « il existe un vieux fond d'antisémitisme français »  et ajouté « Mais la France n'est pas antisémite! » avant d’évoquer les défenseurs de  Dreyfus et les Justes qui ont sauvé des juifs pendant la Shoah. "Je sais qu'il existe un antisémitisme qui continue de blesser et de persécuter les juifs français", concède-t-il. Selon lui, dans l’affaire Ilan Halimi, « on a retrouvé les criminels trop tard ». "Il faut sortir de la posture intellectuelle! Ce qui sert est un combat frontal, brutal et ferme contre l'antisémitisme! La lutte contre les crimes antisémites relève de l'Etat et de l'Etat seul!" a-t-il conclu

Powered by Edreams Factory