Default profile photo

03 Avril 2020 | 9, Nisan 5780 | Mise à jour le 02/04/2020 à 20h28

Rubrique Communauté

Le Crif et le Mémorial de la Shoah font de la pédagogie

Les élèves du collège Lucie Aubrac (Livry Gargan) pendant l'atelier « Etre un enfant juif en Seine-Saint-Denis pendant la Shoah »

Le Crif et le Mémorial de la Shoah ont organisé le 30 janvier dernier une journée dédiée à l’enseignement de la Shoah sur le thème « Être Juif en Seine-Saint-Denis pendant la Shoah »

C’est dans le cadre du 75ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau et de la campagne internationale « We Remember » qu’est née cette initiative. « Shoah et Éducation » : un thème évident mais aussi plein de sens en cette année 2020. 

1945, c’était il y a 75 ans, et trois générations. Parler de la Shoah aux jeunes d’aujourd’hui, revient à aborder un pan de l’Histoire avec un grand H, celle que l’on enseigne à ceux qui ne l’ont pas vécu. Comment faire alors pour que cette Histoire soit bien comprise malgré sa complexité et portée sous la forme d’un message de tolérance ?

C’est une classe de 3ème du Collège Lucie Aubrac de Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis, qui a participé à cette journée exceptionnelle au Mémorial de la Shoah de Drancy. Les élèves ont visité le Mémorial de la Shoah de Drancy, participé à un atelier pédagogique sur le destin de familles juives de Seine-Saint-Denis et assisté au témoignage d’un rescapé de la Shoah, Victor Perahia.

Accompagné par une guide du Mémorial de la Shoah de Drancy, cette journée fut riche en enseignements et en émotions. De jeunes volontaires en service civique, ambassadeurs du programme Noé pour la jeunesse, étaient présents. Formés en amont, ils ont pu aider les élèves lors de l’atelier.

Répartis en six groupes, les élèves ont retracé les parcours de familles juives qui vivaient dans le département pendant la Shoah uniquement à partir de leurs noms de famille et de documents d’archives (papiers d’identité, photos, fiches de recensement, lettres). Tout cela entre les mains, les collégiens ont fait un travail d’historien et d’enquêteur afin de reconstituer les destins de ces familles juives vivant en Seine-Saint-Denis pendant la guerre et découvrir ce qui leur était arrivé.

Les élèves ont ensuite rencontré Victor Perahia, déporté à 9 ans au camp de Drancy et rescapé du camp de Bergen-Belsen. Son témoignage les a sincèrement bouleversés. Ce fut un réel honneur et un privilège de conclure la visite du camp avec ses explications. 

Cette journée a été une réussite, notamment pour les élèves. Le Crif est ravi de ce partenariat avec le Mémorial de la Shoah, ainsi que d'avoir fait participer le programme Noé du Fonds Social Juif Unifié.

Il faut aussi saluer le travail remarquable de la professeure d'Histoire du collège Lucie Aubrac qui a permis à ses élèves de participer à cette journée dans les meilleures conditions.

Powered by Edreams Factory