Default profile photo

30 Octobre 2020 | 12, Heshvan 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique Culture/Télé

César 2020 : Une concurrence serrée

12 nominations… Du producteur (Alain Goldman) à l’acteur principal (Jean Dujardin) en passant par le réalisateur (Roman Polanski), les seconds rôles ou les catégories techniques (photographie, costumes, etc.), les quelque 4400 membres de l’Académie des César ont placé le film-événement de Roman Polanski sur l’affaire Dreyfus en très bonne place pour mener la danse le 28 février prochain en direct de la Salle Pleyel, et sous la présidence de Sandrine Kiberlain.

‘’J’accuse’’ est en effet l’un des meilleurs films du cinéaste de ‘’Tess’’ qui après un Lion d’Argent à Venise en septembre dernier et un très favorable accueil critique, a récolté un très beau succès en salles : 1,5 million d’entrées-France - dont 400 000 sur Paris - 500 000 entrées en Italie… Evidemment, la polémique autour des diverses mises en accusation du réalisateur franco-polonais qui sévit depuis quelques années (et surtout depuis le succès de ‘’J’accuse’’) a resurgi de plus belle. Des collectifs féminins se sont à nouveau scandalisés ; une manifestation est déjà prévue le soir des César devant la salle Pleyel. On estimera cependant qu’il est étonnant de mêler le travail d’une équipe de 200 personnes aux soupçons d’un artiste (présumé innocent).


« J’accuse », a récolté un très beau succès en salles : 1,5 million d’entrées

Et ce, dans le cadre d’une cérémonie dédiée au cinéma et à rien d’autre… Du reste, la concurrence de cette 45 ème édition s’annonce particulièrement rude : le magnifique « Grâce à Dieu » de François Ozon (à propos des scandales pédophiles dans le milieu de l’Eglise), le formidable ‘’Hors Normes’’ d’Éric Tolédano et Olivier Nakache (8 nominations) et surtout ‘’LA’’ grande révélation de l’année, également citée 12 fois : ‘’Les Misérables’’ de Ladj Ly (Prix du Jury à Cannes et coup de maître impressionnant sur la sourde révolte des banlieues) pourrait ravir de nombreux trophées au film de Polanski. Sans parler de ‘’La Belle époque’’ de Nicolas Bedos… A noter dans la catégorie documentaire, le sublime ‘’M’’ de Yolande Zauberman, incroyable récit de douleur et de pardon, de rage et d’espoir autour d’un enfant à la voix d’or - aujourd’hui adulte - abusé jadis au sein de la communauté juive orthodoxe de Bnéi Brak… 

Powered by Edreams Factory