Default profile photo

23 Septembre 2020 | 5, Tishri 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Chabbat Haazinou - Chabbat Chouva : 19h06 - 20h09

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Primaires Démocrates : Bernie Sanders, la gauche radicale américaine ?

(DR)

Le candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle de novembre monte en puissance. Pour rassembler les minorités contre l'establishment, il n'hésite pas à attaquer le lobby pro-israélien.

Galvanisé par sa victoire aux primaires du Nevada, Bernie Sanders a promis que sa "coalition intergénérationnelle et multiraciale" allait "balayer le pays tout entier". Et pour bien montrer sa rupture avec la tradition démocrate, le sénateur démocrate du Vermont, âgé de 78 ans, a annoncé qu'il ne participerait pas à la conférence annuelle de l'AIPAC, le lobby juif pro-israélien, au motif qu'il était préoccupé par l'organisation qui "donne une tribune à des dirigeants fanatiques qui refusent aux Palestiniens leurs droits fondamentaux".

L'AIPAC a aussitôt réagi en rappelant que Sanders avait toujours boycotté leur organisation et cela ressortait clairement de "ses propos scandaleux", et que la conférence, qui s'ouvrira le 1er mars, "accueille des Américains de toute origine et de toute religion, qui viennent apporter leur soutien à la forte relation entre Israël et les Etats-Unis".

Le choix de Bernie Sanders, lui-même juif, de se dissocier de tout ce qui évoquer un lien avec la traditionnelle vision libérale américaine et du consensus bipartisan, lui a déjà fait prendre comme bouc émissaire le milliardaire Michael Bloomberg, l'autre candidat juif à l'investiture démocrate. Il a d'ailleurs été aidé par les autres candidats démocrates modérés, qui craignent maintenant d'avoir fait le mauvais choix.

Powered by Edreams Factory