Default profile photo

06 Avril 2020 | 12, Nisan 5780 | Mise à jour le 05/04/2020 à 21h39

Rubrique Communauté

La communauté juive est-elle surreprésentée parmi les personnes touchées ?

Dimanche dernier, le président du consistoire régional Alpes Provence Zvi Ammar diffusait un message relayant le constat du Professeur Didier Raoult selon lequel le taux de contamination dans la communauté était supérieur à la moyenne observé. Analyse de cette information

Le message WhatsApp diffusé depuis dimanche par Zvi Ammar est hélas tout sauf un fake. «Très chères communautés. Nous venons d’être contactés par le Professeur Didier Raoult qui s’alarme du taux de contamination dans la communauté, qui est surreprésentée dans les cas de coronavirus, certains arrivant au stade de la réanimation. Il nous demande de faire passer le message de veiller à respecter scrupuleusement les règles édictées et éviter les réunions familiales importantes notamment pour le Chabbat et dans la perspective des fêtes de Pessah ». À Strasbourg, ainsi qu’en Ile-de-France, ce constat semble également partagé.

Cette situation sous-entend-t-elle que la communauté juive a mis du temps avant d’appliquer scrupuleusement les règles du confinement ? C’est probable, sachant qu’il y a deux semaines tout juste, les célébrations de la fête de Pourim (repas communautaires, fêtes pour les enfants et autres lectures de méguilots en grand comité) n’avaient été annulés qu’en partie seulement.

 «Il y a sans doute eu une certaine incrédulité dans la communauté », reconnait de son côté le Grand rabbin de France Haïm Korsia. «Des personnes ont pu, dans un premier temps, penser que le risque ne pouvait exister au sein de la famille proche. La prise de conscience a sans doute été tardive chez certains ».

Aujourd’hui toutefois, la prise de conscience de l’importance du confinement et du strict isolement des personnes âgées et vulnérables semble enfin être effective, au sein de la communauté comme au-delà. Lors de la réunion en visioconférence organisée lundi 23 mars par le Président de la République avec l’ensemble des responsables des Cultes, le Grand rabbin Korsia a rappelé le verset d’Isaïe. «Va mon peuple, entre dans tes appartements et ferme tes portes derrière toi ! Cache-toi pour un petit moment, jusqu’à ce que la colère soit passée », y lit-on au chapitre 26, verset 20, mettant une nouvelle fois l’accent sur l’universalité de nos textes et leur capacité à inspirer l’ensemble de nos actions du quotidien.


Powered by Edreams Factory