Default profile photo

06 Avril 2020 | 12, Nisan 5780 | Mise à jour le 05/04/2020 à 21h39

Rubrique Monde juif

Etats-Unis : Le nouveau sherif à la kipah

(DR)

Pour la première fois dans l’histoire locale, le nouveau shérif adjoint du comté de Bexar (Texas) porte une kipah.

Il s’appelle Seth Frydberg. Le mois dernier, il a reçu son diplôme de la « Sheriff’s Academy » de Bexar, le comté texan dont San Antonio est la capitale. Lors de la cérémonie marquant la fin de ses études, celui-ci avait une kipah sur la tête. « Mes grands-parents ont été forcés de porter une étoile jaune sur leur poitrine, a-t-il déclaré devant le public. Et moi, j’ai le privilège de travailler pour la police avec un badge sur la poitrine ».

Pour Seth Frydberg, ce geste est tout naturel, sa fierté juive étant un héritage familial, ses deux parents ayant fait téchouva et participant activement aux activités de la communauté ‘habad de la ville. A laquelle lui-même est resté très attaché jusqu’à aujourd’hui. « Je me souviens, a-t-il raconté en évoquant ses jeunes années dans des camps d’été loubavitch, qu’il y avait une chanson que nous n’arrêtions pas de chanter: Je suis un juif, j’en suis fier et je n’arrêterai pas de le chanter tout fort ».

Si l’on remonte encore plus loin dans l’histoire de la famille Frydberg, on trouve, aussi, ses grands-parents, Moshe et Esther, natifs de Lodz en Pologne, tous deux survivants de la Shoah qui se sont mariés après avoir été libérés d’Auschwitz. « Ils n’auraient pas imaginé avoir de tels petits-enfants, a commenté Felix Frydberg, leur fils et père de Seth, qui a aussi une fille qui sert dans l’armée israélienne. Dire qu’ils auraient été heureux est un euphémisme ».

C’est aussi à ces mêmes grands-parents que le sherif du comté, Javier Salazar, s’est référé avant que sa nouvelle recrue ne prête serment. « J’ai l’élève officier Frydberg qui est le petit-fils de deux survivants de la Shoah qui, pour la première fois je crois, porte une kipah avec son uniforme », a-t-il dit en soulignant que ses services « voulaient être le reflet de ceux qu’ils servaient ». Et, de fait, après la remise de son diplôme, Seth Frydberg a été nommé pour servir d’officier de liaison entre la communauté juive locale (qui compte environ 10.000 membres) et le bureau du shérif.

Powered by Edreams Factory