Default profile photo

05 Juin 2020 | 13, Sivan 5780 | Mise à jour le 04/06/2020 à 16h26

Chabbat Nasso : 21h31 - 22h56

Rubrique Communauté

François Heilbronn / Vice-président du Mémorial de la Shoah

« Yom HaShoah 2020 aura bien lieu grâce à des rediffusions et des témoignages en ligne »

François Heilbronn

François Heilbronn est vice-président du Mémorial de la Shoah et Président de la Commission du Yom Hashoah, en charge d’organiser la traditionnelle journée du Souvenir, forte d’une lecture des Noms initiée en 1991 par le rabbin Daniel Fahri et le MJLF, Serge Klarsfeld et les FFDJF. L’épreuve que nous traversons démontre que l’Histoire est réfractaire à l’imagination la plus fertile. Le Yom Hashoah 2020 se fera sans la participation directe des témoins et des lecteurs, comme il nous l’explique.

Pouvez-vous nous présenter les modalités de cet événement en fonction de la crise sanitaire ?


François Heilbronn : Cher Claude Bochurberg, vous qui êtes la mémoire vivante de nos commémorations, de nos histoires familiales, de nos si chers rescapés mais aussi de nos résistants et de nos orphelins, vous savez à quel point cette cérémonie de Lecture des Noms des Juifs déportés de France pendant les 24 heures que dure Yom Hashoah est essentielle à nos familles de Français juifs mais aussi à la Communauté Nationale. 

C’est pourquoi malgré la pandémie qui touche si cruellement notre pays, la plupart des Nations et pour beaucoup hélas, nos proches, nous ne pouvions renoncer, à cette injonction essentielle de ceux qui sont revenus des Camps de la Mort : Zakor, « Souviens-toi ». Yom Hashoah 2020 et sa lecture des noms pendant 24 heures sans discontinuer aura donc bien lieu.

Notre Commission, faute de pouvoir rassembler les nombreux représentants de l’État et de la Communauté Nationale qui viennent chaque année, comme les centaines de lecteurs, a donc décider de rediffuser les lectures des noms filmées lors des commémorations de 2017 et 2018, en respectant l’ordre des convois à lire cette année. 


Chaque année, un survivant d’Auschwitz témoigne de son parcours. Qui avez-vous retenu cette année ?


F.H. : Cette année, nous avions demandé à notre amie Yvette Lévy, déportée par le dernier grand convoi, le 77, de témoigner. Mais il nous a paru trop risqué d’envoyer chez elle une équipe de tournage. Nous avons donc décidé de reprendre le discours prononcé lors des cérémonies de Yom Hashoah 2018 par notre ami et témoin infatigable, Henri Borlant. Henri fut l’un des plus jeunes rescapés français. Il arriva à Auschwitz-Birkenau à un peu plus de 15 ans, par l’un des tous premiers convois, le N°8. Il survécut à 33 mois de camps. 

Je prononcerai en introduction, un discours pour expliquer les conditions très particulières de cette cérémonie. Nous pourrons également revoir l’allumage des 6 bougies pour nos 6 millions de morts, réalisé par des enfants du Talmud-Torah du MJLF et des rescapés. Nous reverrons alors, notre cher Milo Adoner, disparu hélas le mois dernier.


Pouvez-vous revenir sur les moyens techniques qui seront mis à la disposition de chacun pour suivre cette journée afin d’honorer malgré tout la mémoire des déportés juifs de France ?


F.H. : Ces lectures seront visibles en direct sur le site du Mémorial de la Shoah et sur le site de yomhashoah.fr de la FMS à partir du lundi 20 avril à 19H00 et sans discontinuer jusqu’au mardi 21 avril à 19h15. Seront lus les noms des Juifs de France déportés par les convois n°58 à 85, des Juifs morts en camp d’internement en France, exécutés comme résistants, comme otages ou abattus sommairement (listes 90 et 91), et des Juifs déportés par les convois 1 à 5. Il n’y aura pas de lecture officielle pour le premier convoi lu, à savoir le 58, par contre nous rediffuserons la lecture officielle de 2018 pour le convoi 71.


Des accords ont été conclus avec les radios juives pour qu’elles relaient l’événement. Pouvez-vous nous éclairer à ce sujet ?


F.H. : Les quatre radios de la Fréquence Juive sur 94.8 FM : Radio Shalom, RCJ, Radio J, Judaïques FM, ont toutes acceptées de diffuser chaque heure pendant cinq minutes la lecture des Noms des Juifs déportés de France diffusée en parallèle sur les sites internet (mentionnés plus haut). Nous souhaitons les en remercier, car malgré la nécessité d’informer en continue, ce qu’elles font toutes remarquablement, de la pandémie de Covid19 et des conseils pratiques nécessaires en ces périodes de confinement, elles partagent toutes notre promesse faîtes à nos anciens : Zakhor, « Souviens-toi ».


Propos recueillis par Claude Bochurberg

Powered by Edreams Factory