Default profile photo

01 Novembre 2020 | 14, Heshvan 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique Communauté

Billet de Gil Taïeb

En tant que citoyen, j’aurais tant aimé entendre la Vérité

   Cela fait 46 jours que nous sommes confinés pris en otage par un ennemi invisible qui rôde et frappe partout sur la planète.

46 jours durant lesquels la Terre semble s’être arrêtée de tourner.

   46 jours d’une bataille qui a envoyé au front des milliers d’hommes et de femmes devenus des Héros malgré eux.

46 jours durant lesquels nous assistons, très souvent impuissants, au bal des experts et au chant des politiques. Chaque jour, un décompte macabre nous est fait et nous assistons à la valse des chiffres des contaminés, des hospitalisés et des morts. Chaque soir, les vérités d’hier se transforment en erreurs ou même en mensonges du jour.

   Chaque jour, le feuilleton du port du masque nous est conté. Inutile et surtout introuvable au début, ce masque est devenu au fur et à mesure, conseillé puis indispensable. Alors que la contamination se faisait, nous regardions nos vaillants personnels de santé et autres aller au front sans protection digne de ce nom. Le masque était devenu une arme rare, une denrée recherchée, comme l’était la nourriture pendant la période de guerre.

   Oui, chez nous en France, l’approvisionnement en masques était devenu le sujet de toutes les discussions, débats et déclarations officielles.

Oui, chez nous en France, quatrième puissance du monde, le b-a ba de la protection ne pouvait être fourni alors que dans d’autres pays cet élément essentiel se trouvait à la portée de tous et partout.

  Depuis hier, non seulement le masque est officiellement déclaré « presque » obligatoire mais il serait achetable presque partout. Après 46 jours, les Français vont enfin avoir la possibilité d’en trouver. Je ne veux là surtout pas chercher de coupables ou me transformer en accusateur ou juge, d’autres le font pour certains en toute sincérité et d’autres en professionnels de la polémique. En tant que citoyen, j’aurais tant aimé entendre la Vérité. J’aurais tant aimé que l’on me dise simplement que nous n’en avions pas et qu’il fallait nous débrouiller.

  J’aurais tant aimé que l’on nous considère comme des êtres responsables plutôt que comme des « pions » ou des êtres irresponsables qu’il fallait isoler.

Les jours meilleurs vont arriver et nous allons je l’espère commencer à reprendre un semblant de vie « normale ». Préparons-nous à cela en gardant en tête ce que nous vivons, demain ne sera pas comme avant l’apparition du virus, il sera et devra être différent. Soyons conscients que nous sommes les acteurs de notre Demain. Lorsque nous ressortirons, montrons-nous dignes de cette merveilleuse Terre que l’on nous a confiée et gardons-nous de la mettre et de nous mettre en danger. Nos enfants et petits enfants nous observent.

  La vie est dure mais rien ne vaut la Vie, pour paraphraser André Malraux, gardons en mémoire les souffrances de cette période cauchemardesque mais puisons-y la force de réussir tous ensemble cette sorte de renaissance. Après la nuit, il y aura le jour, des jours meilleurs. Puissions nous très vite les retrouver. Soyez forts, unis et en bonne santé car demain le soleil brillera et nos enfants pourront à nouveau courir, jouer et chanter.

Nous pourrons à nouveau nous réunir.  Shabat Shalom 

Powered by Edreams Factory