Default profile photo

05 Juin 2020 | 13, Sivan 5780 | Mise à jour le 04/06/2020 à 16h26

Chabbat Nasso : 21h31 - 22h56

Rubrique Israël

Amit za"l a été enterré hier après-midi

Amit za"l, si fier d'être Golani

Hier dans la matinée, alors qu'il était en mission dans le village palestinien de Yaabed, Amit Ben Yigal a été mortellement touché à la tête par un bloc de marbre lancé depuis un toit par un terroriste palestinien. Il a été inhumé hier après-midi.

Les images de ses parents éplorés, brisés,  déchirent le coeur. "Ce matin, à 6 heures du matin, j'étais une personne heureuse, et depuis 6h30, je serais désormais malheureux.  Le seul enfant que D-ieu m'a donné, il me l'a repris, Amit était toute ma vie,  je ne sais pas continuer à partir d'ici, je suis brisé" a confié son père Barouck dans son éloge funèbre mentionnant toutefois sa fierté que son fils ait servi dans les rangs de Tsahal. Avant de terminer en lui adressant un salut militaire. Au moment où l'on porte son fils en terre, sa mère Nava tend ses bras ouverts comme pour l'enlacer une derière fois. "Tu m'avais promis que tout se passerait bien hier soir au téléphone quant tu m'as annoncé que tu partais en mission". Mais où es-tu maintenant ? Mon fils, mon chéri, tu es un héros, je serai forte, veille sur nous d'en haut" lance-t-elle la voix étranglée de sanglots. Amit était leur seul enfant. Et à ce titre comme le stipule le règlement de Tsahal, et bien qu'il fut majeur, ses parents ont dû signer une dérogation afin qu'il intègre une unité combatante. "Nous avons hésité mais Amit voulait tant être Golani que nous avons fini par signer" raconte son père. "Amit était conscient du danger mais a choisi de protéger son peuple quitte à en payer de sa vie" a lui déclaré le ministre de la défense Naftali Bennett présent à l'enterrement.

«Aucun mot ne pourra vous réconforter ou apaiser votre douleur, mais sachez que vous pouvez être fier de votre fils, de votre compagnon d'armes, un combattant déterminé et courageux, un symbole et un exemple pour nous tous". Ce sont avec ces mots que le commandant de son unité s'est adressé à sa famille er aux soldats venus accompagner Amit à sa dernière demeure. Pendant ce temps la traque se poursuit pour retrouver les terroristes. Tsahal a investi le village et ses alentours et déployé des barrages sur les routes qui y accèdent. Déjà au moins 12 suspects en lien avec l'attentat ont déjà  été arrêtés et certains pourraient savoir où se cacheraient les assassins. "Leur capture n'est plus qu'une question d'heures ou d'un jour ou deux" affirment les autorités.


 

Powered by Edreams Factory