Default profile photo

25 Septembre 2020 | 7, Tishri 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Chabbat Haazinou - Chabbat Chouva : 19h06 - 20h09

Rubrique Israël

Yom Yéroushalaïm : Un jour capital

Motta Gur et ses hommes libérent la Vieille Ville de Jérusalem et écrivent l'histoire,le 7 juin 1967.

" Le 7 Juin 1967 – 18 Iyar 5727- Jérusalem est libérée et devient la capitale réunifiée, éternelle et indivisible du peuple juif. " Chaque année, à cette date, Israël célèbre le Yom Yérushélaim, le Jour de Jérusalem. Cette année ce sera le 22 mai.

« Le Mont du Temple est entre nos mains " s'écrie le général Motta Gur dans son téléphone. Les parachutistes qui viennent de délivrer la Vieille Ville sous son commandement courent dans les ruelles en direction du Kotel oubliant les tireurs jordaniens embusqués sur les toits. L'un d'eux hisse un drapeau bleu et blanc sur les barbelés qui surmontent le Mur qu'une habitante du quartier juif lui a remis. Là, la gorge nouée de larmes, ils entonnent Yerushélaim Shel Zahav alors que le Rav Goren, l'aumônier de Tsahal, sonne dans le Chofar pour célébrer ce moment historique, l'un des plus capitaux de l'histoire de l'Etat d'Israël. Le cessez le feu qui mettra un terme à la guerre des Six jours est proclamé le 11 juin. Israël déclare alors officiellement "Jérusalem réunifiée et capitale éternelle et indivisible du peuple juif". Une déclaration qui deviendra Loi en 1980 provoquant le départ des ambassades internationales en direction de Tel-Aviv. Depuis celle des Etats-Unis y est revenue. C'était le 14 mai 2018, suivie deux jours après par le Guatemala alors que d'autres pays se sont engagés à le faire dans l'avenir ou ouvert des représentations officielles.

La date de la réunification est devenue le Jour de Jérusalem. Une journée qui donne traditionnellement lieu à des réjouissances, des défilés et à une parade de drapeaux bleu et blanc à travers la capitale. Un jour aussi où l'on rend hommage aux soldats tombés pour sa libération.

Mais cette année, pour cause de pandémie, le Jour de Jérusalem sera célébré différemment. Pas question des gigantesques rassemblements qui défilent chaque année dans la capitale. Mais un convoi de voitures sur lesquels seront hissés des drapeaux qui traversera la ville. Il sera encadré par quatre camions qui diffuseront musique et chansons à la gloire de Jérusalem. Et d'un défilé d'israéliens, masqués et à 2 mètres l'un de l'autre, comme l'exigent les règles de distanciation sociale. Tous se dirigeront vers le Kotel où se tiendra une cérémonie en comité restreint. 1000 participants prieront pour la pérennité de Jérusalem. L'occasion, où que nous soyons, plus ou moins confinés, de se donner rendez-vous l'an prochain à Yerushélaim.

Powered by Edreams Factory