Default profile photo

28 Septembre 2020 | 10, Tishri 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

1er jour de Souccot : 18h47 - 19h51

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Le ton monte entre Israël et l'Iran

Les activités du port iranien de Shahid Rajai forment perturbées par une cyberattaque imputée à Israël

Fallait pas jouer les mauvais chameaux !

"Tout régime qui menace Israël de destruction doit s'attendre à subir ce même sort". C'est la réponse hier de Benjamin Netanyahu au post très antisémite et très anti-israélien publié par l’ayatollah Ali Khamenei. Pour marquer la Journée Al Quds -Jérusalem pour les musulmans- établie depuis 1979  par l’ayatollah Khomeini et qui a lieu chaque dernier vendredi du Ramadan, l'actuel guide suprême de la Révolution islamique a écrit que «le régime sioniste était l'exemple le plus évident de terrorisme d’Etat. Depuis que les britanniques inhumains et antimusulmans ont permis aux sionistes de contrôler la Palestine, ils ont agi telle une tumeur,  poursuivant leurs objectifs en assassinant hommes, femmes et enfants. Des mots accompagnés d'un dessein où l'on voit palestiniens, iraniens et membres du Hezbollah brandir chacun leur drapeau et danser sur l'esplanade du Mont du Temple « libérée » des Juifs. Sous titre  «La solution finale: libération de la Palestine ». référence au nom donnée par les nazis à l'extermination en masse des Juifs pendant la 2nde guerre mondiale. Un message vivement décrié aussi par Mike Pompéo, le secrétaire d'état américain.

Déjà le ton était monté entre Jérusalem et le régime des Mollah après que l'Iran ait déclaré la cyberguerre à Israël il y a quelques semaines

L'Iran a du mal à parvenir à ses fins en Syrie et sous la pression des frappes israéliennes contre ses positions et celles de ces milices auraient même amorcé son retrait du territoire syrien.  Et évacué des bases. La République Islamique cherche donc à attaquer Israël sur d'autres fronts, et notamment celui du Cyber. Le mois dernier, elle a tenté de pirater les compagnies des eaux israéliennes. L'une d'elles a enregistré "des irrégularités avec un changement imprévu des données". Dans une autre, c'est, une pompe qui a été déconnectée du mode automatique et était entrée en fonctionnement continu. Cependant, pas de graves conséquences et aucune interruption de l'approvisionnement en eau car l'attaque a pu être contrecarrée à temps. A ce piratage, Israël a répondu la semaine dernière sur le même terrain et hacké le système de contrôle de l'important port iranien de Shahid Rajai dans le sud de l'Iran. Une attaque qui a gravement perturbé les activités du port au point qu'elles ont été arrêtées pendant plusieurs jours. Un message on ne peut plus clair de Jérusalem aux Mollahs  : nous sommes à l'intérieur de vos systèmes, dans toutes vos villes, nous pouvons nuire considérablement à votre économie quand nous le désireront. Donc ne nous testez pas et cessez les cyber attaques contre nos infrastructures civiles ! Aviv Kochavi, le chef de l'état-major israélien, a même prévenu qu'Israël utilisera tous les moyens en sa possession dans le contexte d'une cyberguerre contre l'Iran.

Powered by Edreams Factory