Default profile photo

15 Juillet 2020 | 23, Tammuz 5780 | Mise à jour le 13/07/2020 à 16h14

Chabbat Matot-Masseï : 21h29 - 22h48

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Encore un tour !

Le moment de la frappe (crédit SANA via AP)

Israël est sur ses gardes et ne laisse aux iraniens aucun répit sur le sol syrien

Cette nuit des drônes non identifiés ont frappé des positions iraniennes sur une base de la région de Deir A Zor sur le territoire syrien. Là où se trouvent plusieurs usines d'armes de précision et où du renfort était arrivé il y a trois jours. 12 miliciens irakiens et afghans auraient été tués. Et plusieurs véhicules et  dépôts de munitions détruits.  Des frappes imputées à Israël. Si cela était avéré, il s'agirait des secondes frappes de Tsahal en Syrie en un peu plus de deux jours. Déjà, jeudi soir,  9 miliciens auraient été tués dans dans des bombardements dans la région de Hama, à 220 km de Damas. 4 syriens et 5 vraisemblablement iraniens. Des avions de Tsahal auraient ciblé depuis le ciel libanais des usines militaires appartenant au régime d'Assad et des dépots d'armes des Gardiens de la Révolution Islamique avant de rentrer sans encombres à leur base. En début de la semaine dernière une autre attaque est aattribuée à Jérusalem. Cette fois-ci dans la région d'Al-Bochmal à la frontière syro-irakienne. Ces derniers mois, Israël multiplie ses frappes contre l'Iran en Syrie. Pas question de laisser les Mollahs s'installer de l'autre côté de sa frontière. La pression exercée par Israël semble porter ses fruits puisque l'Iran semble avoir amorcé son retrait et évacue certaines bases. D'autant plus qu'Assad ne les retient pas. Autrefois un atout pour son régime contre Daesh et les opposants à son régime, l'Iran est plutôt devenu un fardeau.

Powered by Edreams Factory