Default profile photo

30 Octobre 2020 | 12, Heshvan 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique Israël

Une bonne étoile pour El-Al ?

Naftali Rozenberg se propose de racheter la compagnie aérienne israélienne El-Al

Israël avait annoncé la reprise des vols pour le 1er août. Tout au moins avec les pays verts, propres du virus. Ce qui ne sera pas le cas vu la recrudescence de la contamination. Pour survivre, El-Al la compagnie aérienne israélienne a dû accepter l'offre de privatisation temporaire proposée par l'état. Le temps de retrouver un repreneur. Il se pourrait que l'on en ait trouvé un...

Il s'appelle Eli Rozenberg. Il a une vingtaine d'années et est étudiant dans une yeshiva de Jérusalem. Il a fait cette proposition de rachat il y a deux semaines au nom de son père Naftali Rozenberg. Un magnat de l'immobilier américain qui vit à New-York, propriétaire d'hôtels et de maisons de retraites aux Etats-Unis, dont la fortune est estimée à au moins un demi-milliard de dollars. En effet, la condition sinequanone pour prétendre reprendre la compagnie aérienne bleu et blanc est d'être détenteur de la nationalité israélienne ce qui est le cas d'Eli et non de son père. El-Al est au bord de l'effondrement depuis la pandémie. Déjà qu'elle n'était déjà pas très en forme avant. Des milliers d'employés ont été mis au chômage ou en congés sans solde. Dont plusieurs centaines de pilotes. Tous les avions de l'entreprise sont cloués au sol et tous les vols annulés jusqu'au moins la fin du mois d'août. 

Powered by Edreams Factory