Default profile photo

07 Août 2020 | 17, Av 5780 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Chabbat Ekev : 21h01 - 22h12

Rubrique Monde juif

Triste anniversaire

85 victimes plus le procureur Nisman

Il y a 26 ans, jour pour jour, 85 personnes étaient assasinées dans l'attentat contre l'immeuble de l'AMIA -Association mutuelle israélite argentine- à Buenos-Aires.

C'était le 18 Juillet 1994.  Une voiture piégée explose devant un immeuble de la capitale argentine qui abrite les institutions Juives. Dont l'AMIA, l'Association Mutuelle Israélite d'Argentine. Le bilan est lourd, très lourd. 85 morts et 300 blessés. Le pire attentat de l'histoire d'Argentine. Jusqu'à ce jour non élucidé. Mais pour Israël et les Etats Unis, pas de doute. C'est bien l'Iran qui l'a commandité tout comme il avait commandité celui contre l'ambassade d'Israël à Buenos Aires deux ans auparavant. Un attentat qui avait fait 29 morts et 200 blessés.  Même le procureur spécial argentin, Alberto Nisman, qui avait été chargé de l'enquête, parvient à cette conclusion. "L'attaque a été perpétrée par le Hezbollah". Et ce bien que les autorités argentines, qui entretiennent alors des liens funestes avec Téhéran, tentent de faire croire à la piste syrienne.  Un procureur qui devient le 18 janvier 2015 la 86ème victime de l'attentat contre l'AMIA. Ce jour-là il est retrouvé mort d'une balle dans la tête à son domicile. La veille d'une audition devant le parlement durant laquelle il devait étayer ses accusations.  Et mettre en avant les alliances entre certains membres des autorités argentines et Téhéran. Il avait même formellement accusé Cristina Kirchner alors présidente argentine d'organiser l'impunité de l'Iran. Les familles des victimes et les blessés réclament toujours que justice soit faite et que les responsables soient traînés devant les tribunaux. "Pour la mémoire des 85 victimes de l'attentat contre l'AMIA, la recherche de la vérité et de la justice est un impératif moral qui doit tous nous unir contre l'impunité", a écrit samedi sur twitter Alberto Fernandez, le chef de l'état argentin, à 09h53, l'heure exacte de l'attentat.

Powered by Edreams Factory