Default profile photo

12 Août 2020 | 22, Av 5780 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Chabbat Réé : 20h49 - 21h58

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Les Pays-Bas reconnaissent avoir indirectement soutenu le terrorisme palestinien

Rina za’’l avait 17 ans, elle a été assassinée par des terroristes palestiniens, l'été dernier, avec le soutien indirect de pays européens

En financant l'ONG palestinienne UAWC, Amsterdam a payé les salaires de deux terroristes impliqués dans l'assassinat de la jeune israélienne Rina Shnerb, l'été dernier.

Les Pays-Bas ont toujours nié tout soutien indirect de son gouvernement au terrorisme. En dépit des preuves indéniables apportées par l’observatoire israélien NGO Monitor. Hier, La ministre néerlandaise du Commerce extérieur et de la Coopération au Développement, Sigrid Kaag, a finalement été contrainte, face aux preuves présentées pendant la séance des questions au gouvernement, de reconnaître qu'en soutenant financièrement l’ONG palestinienne UAWC -Union des comités du travail agricole- son pays avait payé, entre autres, les salaires de deux de ses employés. Samer Arbid, comptable et Abdul Razeq Farraj, directeur financier et administratif. Entre 2013 et 2021 ce sont plus de 20 millions de dollars qu'Amsterdam a versé à cette organisation afin de couvrir ses frais de fonctionnement. Ces deux palestiniens, membres du Front populaire de la Libération de la Palestine, ont été impliqués dans l'attentat contre la jeune israélienne Rina Shnerb, 17 ans, le 23 août 2019, alors qu'elle faisait une excursion près de la source de Dolev en Judée-Samarie. A son passage les terroristes stationnés en amont ont actionné des explosifs qu'ils avaient enterrés un peu plus tôt avant que les soldats de Tsahal ne viennent sécuriser la zone. Le père et le frère de Rina avaient été blessés dans l'explosion.

Le gouvernement néerlandais a donc annoncé qu'il suspendait sa contribution à l’UAWC jusqu’à nouvel ordre. On a envie de dire que c'est la moindre des choses. Le temps d'enquêter sur les liens entre l'organisation et le FPLP. On a envie de dire qu'il pourrait y contribuer à nouveau si jamais il estime que les preuves ne sont pas suffisamment éloquentes. D’autres pays européens soutiennent également cette ONG : la France, l’Allemagne, la Norvège et l’Espagne.  Même l'Union Européenne contribue financièrement à des ONG palestiniennes qui emploient officiellement des membres liés à groupes terroristes afin de couvrir leurs funestes activités.

Powered by Edreams Factory